#37RueLeD –” l’histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre. “

Personnages réels , fictifs + Quote of the Day: […] ” l’histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre. “

http://michel.balmont.free.fr/pedago/textes/avertissements/collection.php

Quote of the Day: […] ” l’histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre. “

Boris Vian

L’Ecume des Jours

 

Les personnages réels que j’ai inventés pour cette histoire: Yves, Marina, Nathael, Sabinouchka, Me Gonzague, Le Notaire de Crécy –Lécuyer — et d’autres –Jérome, et al.– qui apparaîtront et disparaitront. On les listera ici.

Advertisements
Posted in Uncategorized | Leave a comment

#TheLongWay –and join me on Twitter ” …et Problèmes de Voisinages “– (Plainte contre Jérôme F–)

Dg29t89W0AE0BNx[A WEEK IN THE WORLD] 📺 will be tonight at 7:10pm at to present cartoons about the immigration policy, the , the presidential elections in and the .

and join me on Twitter, WordPress, Tweetedtimes , Facebook, NRJ Forum …and More …

🙂

________

 On est bien loin des possibilités de ‘médiation’ — auxquelles j’ai dit: ‘niet’ (quant aux excuses … avec un mec, bourré qui m’agresse !) Mais, si le dit Jérome veut aller faire une déclaration au commissariat –devant l’OPJ; s’engageant à ne plus me filmer et à me foutre la paix: we shall see …

 

–” …et Problèmes de Voisinages “– (Plainte contre Jérôme F–)

================BRW346895697916_000584_7(1).jpg

The formatting sucks? we’ll do bettter 🙂

Dans ces situations de succession difficiles .. il y a tjrs un con de voisin pour venir faire chier:- il vous filme ‘le clown!, & téléphone aux flics = en bref, il vous épie & il vous flicque: c’est le “bon voisin ” du temps des fucking nazis -charmant Jérome :t’as rien à foutre, cher voisin: Get a Life !

==== Fontaine, 35 rue Leday: Texte Intégral des PV’s

(under construction)

rappel utile; je pense avoir un rôle d’éducation dans ce pays où l’ignorance est grande

🙂

=====

BRW346895697916_000584_7(1)

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#Voisinages — ” Comment se débarrasser –gentiment–d’un voisin-emmerdeur –grâce aux réseaux “#TheLongWay

Il y a des dizaines, sinon des centaines de posts sur le même thème sur Internet –on y revient…

Ok; vous pouvez porter dix plaintes et ça ne changera rien. N’importe quel nul sait que les piles de plaintes s’entassent dans les commissariats: classées sans suite. Ben voyons.

Mettons que vous soyez sur les réseaux 24/7 –vous faites ample usage de votre ordi. (10 000 contacts on Google? .. .et 6 300 sur LinkedIn –pour commencer.)

Un de vos contacts vous dit: tu devrais essayer cela:

1–vous contactez une demi-douzaine de contacts de ce voisin (l’emmerdeur) sur un quelconque réseau

Gentiment, vous leur annoncez en qqs lignes: “Savez vous que Jérome –par exemple …?” (est poursuivi pour ‘agression’, atteinte au droit à l’image,[real-Life story] etc .)

Des faits, de l’info –uniquement de l’info …

2–Remuez et laissez reposer le mélange … qqs jours

3– vous remarquez une légère modification dans l’attitude dudit voisin? bon

4- Un petit mot:” il vaut mieux que nous ne nous parlions plus. Pas la peine de déverser votre merde chez moi –détritus,( rats ou oiseau mort) “

Grow up =

j’ai pas été trop méchant ?

🙂

5–Sinon, rien ne se passe (= pas de changement …). Recommencer:

1 —vous contactez une demi-douzaine …

On distribue un millier de fliers dans le quartier, cet été; s’il veut son nom sur tous les murs de la ville: no problemo. Il s’en souvient dans 10 ans …

Fermer le ban.

Au Nom de la Liberté d’Expression

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

# 37RueLeD –” l’histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre. “

Our Blogs can also be found on other Forums [List Follows..]. Tala

🙂

===

THE Best Places to Start a Blog (Updated 2017 Edition)

THE Best Places to Start a Blog (Updated 2017 Edition)

http://michel.balmont.free.fr/pedago/textes/avertissements/collection.php

Quote of the Day: […] ” l’histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre. “

Boris Vian

L’Ecume des Jours

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#Droit — «De quel Droit ?»

Il nous paraît important de replacer dans leur contexte nos actions quotidiennes, nos routines; l’article de Mireille Delmas-Marty est une de ces rares dénonciations d’une France qui ” semble atteinte d’une espèce d’anesthésie générale, un assujettissement consenti. ”

Not in My Name .

Pas en Mon Nom;

Pas Moi.

 

======

#Droit — «De quel Droit ?»

Mireille Delmas-Marty est juriste, professeure émérite au Collège de France. Elle a notamment publié Aux quatre vents du monde. Petit guide de navigation sur l’océan de la mondialisation (Seuil, 2016). A l’occasion du projet de loi antiterroriste, qui a été adopté à l’Assemblée nationale mercredi 11 octobre, elle analyse, ici, les dérives sécuritaires depuis le 11 septembre 2001.

Quel regard portez-vous sur les lois ­antiterroristes adoptées en France ­ces dernières années ?

Quand on compare le débat sur la loi Sécurité et liberté présentée par Alain Peyrefitte, au ­début des années 1980, à ce qui s’est passé ­depuis une quinzaine d’années, on a l’impression d’avoir changé d’univers : à partir des ­années 1970, la montée en puissance des droits de l’homme semblait irréversible et l’Etat de droit un dogme inébranlable.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, un repli ­sécuritaire et souverainiste semble avoir levé un tabou : il légitime jusqu’à la torture aux Etats-Unis et déclenche un peu partout une spirale répressive qui semble accompagner une dérive sans fin de l’Etat de droit.

Peut-on reconstituer la généalogie de ce changement de monde ?

L’Etat de droit a commencé sa dérive avec le Patriot Act, qui a été adopté aux Etats-Unis après les attentats du 11 septembre 2001.

L’exemple américain a encouragé d’autres pays démocratiques, y compris en Europe, à faire de même : en ce début du XXIsiècle, des pays comme l’Allemagne ou la France ont abandonné peu à peu des garanties qui paraissaient pourtant définitivement acquises. Outre-Rhin, la Cour de Karlsruhe a ainsi ­accepté, en 2004, la réactivation d’une loi nazie de 1933 sur les internements de sûreté qui n’avait pas été abrogée mais qui était longtemps restée inactive.

En France, une loi de 2008 a introduit une ­rétention de sûreté conçue sur le modèle allemand de 1933. La dérive s’est ensuite…

====

Comment résister à cet affaiblissement de l’Etat de droit ?

Ce qui m’inquiète le plus, c’est la résignation apparente d’une grande partie de la société qui s’est habituée aux dérives de l’Etat de droit. La France semble atteinte d’une espèce d’anesthésie générale, un assujettissement consenti.

Suivra-t- elle la voie américaine du repli souverainiste qui conduit au populisme ? Je crains en tout cas de voir un jour l’avènement de ce que Alexis de Tocqueville [1805-1859] appelait le « despotisme doux » : il fixe, écrivait-il, « les humains dans l’enfance et réduit chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux dont le gouvernement est le berger ».

Il est vrai que les dernières élections ont prouvé que l’espérance pouvait aussi changer la donne, y compris sur le destin de l’Europe. Ma réponse à votre question est peut-être de garder l’esprit critique et de refuser d’être gouvernés par la peur.

=================================
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/11/mireille-delmas-marty-nous-sommes-passes-de-l-etat-de-droit-a-l-etat-de-surveillance_5199594_3232.html#6YvzsFqHpRAIhJHt.99

http://www.philomag.com/lactu/breves/mireille-delmas-marty-le-projet-de-loi-antiterroriste-un-mur-de-papier-face-au

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#Procureur “Vous avez déposé plainte : suites de votre démarche ” …

#Procureur

Nous nous arrêtons qqs instants à la Case “Procureur “/We remind our dear Readers that this Blog is informative 🙂

 

=========

Vous avez déposé plainte : suites de votre démarche

Vous avez déposé plainte : suites de votre démarche

© Jérôme Rommé / Fotolia

Que se passe-t-il après un dépôt de plainte ? Si le procureur de la République décide de poursuivre le suspect ou de classer l’affaire sans suite, vos démarches diffèrent. Tous nos conseils pour agir.

À l’issue de l’enquête de police, le procureur va décider ou non de saisir le tribunal correctionnel. En tant que victime, vous avez votre mot à dire.

Le procureur décide de poursuivre l’auteur du délit

Que vous ayez déposé plainte au commissariat, à la gendarmerie ou auprès du procureur de la République, une enquête sera effectuée.

À l’issue de cette enquête, le procureur peut saisir le tribunal correctionnel. Vous serez avisé de la date d’audience par un avis à victime.

La saisine du tribunal correctionnel n’est pas automatique ! Le procureur peut aussi proposer une mesure permettant d’éviter la saisine du tribunal, comme la médiation pénale ou la composition pénale. Dans ce cas, vous pouvez demander des dommages et intérêts.

Peut-on retirer une plainte ? 
Vous pouvez retirer votre plainte à tout moment : il vous suffit d’aller au commissariat ou à la gendarmerie pour prévenir les enquêteurs ou d’écrire au procureur de la République.
Attention ! Le retrait de votre plainte n’empêche pas le procureur de poursuivre l’affaire devant le tribunal. Seules exceptions : si votre retrait de plainte fait suite à une composition pénale ou à une médiation pénale ou si les faits constituaient une atteinte à votre vie privée, une injure ou une diffamation.

Le procureur décide de classer la plainte

Le procureur peut classer l’affaire sans suite. Si l’auteur n’a pas été retrouvé, si le procureur estime qu’il n’y a pas d’infraction punissable ou s’il considère que l’affaire n’est pas assez grave, il ne saisira pas le tribunal.

Vous avez 2 options pour contester la décision du procureur :

– Écrire au procureur général de la Cour d’appel. Il peut obliger le procureur de la République à saisir le tribunal. Cette démarche ne vous coûtera que le prix de la lettre recommandée.

– Déposer une plainte avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d’instruction. Si l’auteur de l’infraction n’a pas été retrouvé, l’enquête menée par le juge d’instruction pourra peut être y remédier. Consultez un avocat, indispensable pour avoir accès au dossier de l’instruction.

Dans ces deux cas, c’est le procureur ou le juge d’instruction qui décidera de saisir ou non le tribunal correctionnel.

Vous pouvez, si l’auteur du délit est identifié, saisir directement le tribunal correctionnel.

Saisir directement le tribunal correctionnel

Si l’auteur du délit est identifié, vous pouvez saisir directement le tribunal correctionnel.

Attention ! Il faut que vous ayez suffisamment d’éléments pour prouver qu’il a commis ce délit.

Pour saisir le tribunal correctionnel, adressez-vous à un huissier de justice qui délivrera à l’auteur de l’infraction une convocation à comparaître devant le tribunal correctionnel.

Bon à savoir. Si l’auteur de l’infraction est mineur, il faut saisir le tribunal pour enfants.

Vous avez saisi directement le tribunal, et après ?

Une fois la citation délivrée par l’huissier, vous devrez vous rendre au tribunal pour déposer l’original.

Vous serez convoqué à une 1re audience : apportez les justificatifs de vos revenus car le tribunal va vous demander de verser une somme qu’il fixera en fonction de vos revenus (provision).

Attention ! Ne saisissez pas le tribunal à la légère. Si le tribunal correctionnel ne vous donne pas raison, cet argent sera perdu. En plus, vous pouvez être condamné à verser des dommages et intérêts à la personne que vous aurez poursuivie devant le tribunal correctionnel.

Avant de vous lancer, demandez l’avis d’un avocat.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#RueLeD –Lettre N° 13 ” aux Résident/es de la Rue Leday …”

Note à ma voisine:  [à propos d’une discussion récente ] ” qui te dit que je veux vendre le 37 rue Leday …?”

sera diffusé à 1 000 ex ce printemps

[Under construction ]

Comme vous le savez: tout se complique. La maison se délabre + le co-héritiers ne font rien et ne sont pas prêt/es à dépenser un–1– euro pour réparer un carreau ou 10 euros pour l’assurance.

C’est pathétique et lamentable

A’chouma –comme on dit à Amiens …

Mais, c’est la vie en 2018; l’état du pays, l’état de la maison … ça ne va pas aller mieux, non ?

Posted in Uncategorized | Leave a comment